Terre de Lau, céramique unique

Mon atelier « terre de Lau » est né du désir de modeler la terre et de mon envie d’autonomie pour exercer ma passion. De toutes les techniques utilisées pour travailler l’argile, le modelage est la plus simple puisqu’elle nécessite très peu de matériel, les mains et quelques outils.

Elle est la plus primitive aussi…

Puisque c’est au paléolithique supérieur qu’apparaissent les premières sculptures décoratives en terre cuite telles que des Vénus ou des figurines animales. L’argile est l’un des matériaux les plus anciens travaillé par l’homme et pour exister, cet art n’a besoin de rien d’autre que des éléments naturels : la terre, l’eau, l’air et le feu.
Après avoir essayé la sculpture, le tournage et le travail à la plaque, le modelage m’est apparu comme une évidence pour réaliser ce qui me passionne : l’art figuratif…lui aussi issu des civilisations primitives et ayant survécu à tous les courants et toutes les modes. Observer les « langages » facial et corporel est dans ma nature. Le portrait, l’anatomie de chaque individu offrent une multitude de variations, une infinité de différences en fonction de ses états, de ses émotions et de son environnement.
Observer ces langages est une chose…les retranscrire en peinture, en dessin ou en modelage en est une autre. Bien entendu la contemplation ne suffit pas, alors je construis mes modelages aussi à l’aide de modèles vivants. Ces « arrêts sur image » en atelier sont essentiels pour déceler les spécificités d’un visage, les subtilités d’une expression. Mon bloc d’argile initial évolue au gré des ajouts et des retraits de matière, des pressions de mes doigts, des mouvements de mes mirettes et de mes ébauchoirs pour qu’enfin le personnage naisse!
Cette métamorphose m’étonne, m’émeut chaque fois et me donne l’irrésistible envie de retourner voir « Qui » se cache encore dans mes pains de terre! Chaque modèle créé est cuit dans mon atelier « Terre de Lau » et reste unique…comme chacun d’entre nous.